Émission TV, Documentation, Fromage

Fromage: Top Chef nous ment !

Cette année, tellement amusée par les debriefings Top Chef d’Henry Michel, j’ai décidé de me remettre à cette émission. J’avais décroché à la saison 5, usée par Steven et Alexis. Après eux, cuisiner seule chez moi devenait presque insurmontable.

tumblr_n2oxz2e7fx1rymr5wo1_400tumblr_n180rkfjam1rymr5wo1_400

Dans l’épisode n°3 de la huitième saison de Top Chef, les participants sont mis à l’épreuve sur leur connaissance des produits. Face à une table remplie de cucurbitacées, puis de pâtes, puis de desserts, puis de fromages, les cuisiniers doivent nommer avec exactitude le maximum d’éléments.

Je trouve cette épreuve très amusante, et c’est l’un des rares moments de l’émission durant lequel le téléspectateur peut lui aussi tester sa culture culinaire. Au début je rigole. Chacun tente de placer « potimarron » en montrant le potiron, puis la citrouille et enfin la courge. (ça me fait penser à cette séquence de Question pour un Champion) Ah c’est certain qu’une fois la courgette, le concombre ou les cornichons  découverts, ça rame un peu du côté des cuistots.

Tout ceci me plaît bien. On passe aux pâtes. Moi je nomme tout coquillette, papillon et tortillion, alors je suis hors compétition au bout de 20 secondes. Je n’ai pas vraiment suivi la partie sur les desserts car le chat miaulait pour avoir un câlin.

Arrive enfin l’épreuve des fromages. Comme je regarde l’émission toute seule et en replay, je me permets de mettre pause. Je nomme tous les fromages dans ma tête et je suis bien contente car il va sans dire (et sans prétention) que je les identifie tous. Avoir été fromagère apporte quelques satisfactions. Je remets lecture et suis prête à rigoler un peu.

Les deux derniers candidats (ceux qui en fait se sont plantés sur les cucurbitacées, les pâtes et les desserts) semblent plutôt perplexes.

fromage-iconofood-2

Thomas Letourneur (le barbu) se lance, prend dans ses mains un Camembert de Normandie, le colle à son nez et déclare avec une petite moue d’enfant puni: Camembert ? Stéphane Rotenberg valide cette réponse. Moi je pestouille gentiment: hé oh la compagnie c’est un Camembert de Normandie, pas un Camembert ! Un simple Camembert peut être fabriqué n’importe où, dans n’importe quelle ère géographique, et ne pas être au lait cru. Le Camembert AOP, c’est le Camembert de Normandie au lait cru, point barre Stéphane ! Puis je réalise que je suis peut-être un peu exigeante, nous sommes sur M6. Je regrette cependant ce manque d’exactitude dans un programme à grande audience comme Top Chef. Je me dis que le très tatillon Jean-François Piège serait surement de mon côté !

fromage-iconofood-3

L’épreuve continue. Alexis Delassaux hésite la main collé à sa bouche (les règles d’hygiènes n’existent pas à Top Chef) et se saisit d’un Sainte-Maure-de-Touraine. Ambitieux le garçon ! Cache-t-il son jeu en faisant mine de ne rien y connaître ? Il réfléchit un peu puis se lance : un chèvre cendré. J’explose d’un rire franc et sincère, pas un rire moqueur mais qui certes pourrait être mal perçu si Alexis était à côté de moi. Pour bien comprendre: un Sainte-Maure-de-Touraine est un chèvre cendré… mais un chèvre cendré n’est pas un Sainte-Maure-de-Touraine. Vous suivez ? C’est un nom générique, descriptif que donne ici Alexis. Dans ma tête je pense: désolée pour toi Alexou, c’est Thomas qui gagne. Mais contre toute attente, Stéphane Rotenberg valide: oui, c’est bien un chèvre cendré, bonne réponse. Mon thé matcha me remonte par les nasaux ! Le chat quitte mes genoux d’un bond ! Scandale M6 ! Scandale Top Chef ! Appelez-moi Gordon Ramsay, déterrez-moi Jean-Pierre Coffe, on va vous montrer de quel bois on se chauffe nous les énervés de l’exactitude culinaire !

Partant de ce principe, je m’attends dès lors à ce que Thomas choisisse un Roquefort et propose la réponse suivante: Bleu. Et Stéphane de bondir: Gagné ! Bravo !  Et Alexis se saisissant d’une Fourme d’Ambert, restant droit dans ses bottes et déclarant à voix claire: Bleu. Stéphane Rotenberg ne tient plus en place : gagné les gars, bande de champions !

Je retrouve mon calme tant bien que mal, et c’est de nouveau au tour de Thomas qui identifie, toujours en collant son nez dessus, le Reblochon. Bravo Toto !

Alexis semble sentir l’angoisse aux odeurs de Saint-Nectaire planer autour de lui. Il attrape un fromage tout blanc tout rond (environ 15 cm de diamètre) et donc, l’identifie clairement comme étant un Brie.

fromage-iconofood-4

Alors moi, un Brie qui tient dans la main, jamais vu ! Si peut-être un Brie de Nangis (diamètre 22 cm) ou de Melun (27 cm) si vous avez vraiment de grandes paluches. Mais je crois qu’Alexis pense au Brie de Meaux (37 cm) et ignore d’ailleurs l’existante de tous ces cousins.

Moi, aveuglée par la rage et la colère, je me gausse: mais non cuistot du vendredi soir au Courtepaille de l’autoroute A26, c’est du Brillat-Savarin ! Tu sais peut-être cuisiner le citron caviar et le combava mais je te casse en deux sur les fromages.

Stéphane Rotenberg sonne le glas pour Alexis : et non Alexis, ce n’est pas du Brie… mais un Chaource. QUOI ? Scandale M6 ! Scandale Top Chef ! N’importe quoi, c’est du Brillat-Savarin ! Mon rire diabolique et méprisant emplit la pièce et le chat me juge assez sévèrement pour cette excitation démesurée. Je suis remontée comme une pendule. Alexis part en dernière chance et Thomas tape un sprint sur la pelouse pour participer à l’épreuve suivante.

fromage-iconofood-1

Je me dis quand-même: non mais vraiment, c’est honteux un truc pareil. J’espère que la toile s’est déchaînée sur l’affaire du Brillat-Savarin confondu avec un Chaource ! En plus, le Brillat-Savarin n’est pas un AOP mais un IGP (depuis le 19 janvier 2017). Alors Stéphane Rotenberg, carton rouge deux fois !

Puis je me dis. Quand-même, c’est étrange cette affaire… Il y a bien quelqu’un qui est allé chercher ces fromages auprès d’un fromager, c’est évident. Le stagiaire préposé aux courses a quand-même dû se faire conseiller. Une double erreur comme celle-ci, c’est un peu gros. Je réfléchis. Mais oui mais c’est bien sûr ! J’ai en tête le Chaource le plus courant à Paris : le petit format. Mais en effet il existe des Chaource d’une taille proche du Brillat-Savarin ! J’en ai déjà vu en plus ! Quelle bécasse je fais. Il faut dire qu’ils m’avaient bien énervée M6 avec leur « chèvre cendré, bonne réponse« . J’efface mes tweets rageux sur le Brillat-Savarin, et je regarde tranquillement la suite de l’émission. Thomas échoue à l’épreuve suivante et se fait éliminer en dernière chance: fallait pas énerver le Camembert de Normandie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s